Portrait de créateur : Camille Lhopitallier

Une courte interview avec la Manufacture éphémère pour découvrir une créatrice passionnée, Camille Lhopitallier, fondatrice de la marque de bijoux Grib. Véritable metteuse en scène du romantisme, poète du bijou, Camille Lhopitallier réussit à saisir toute la délicatesse de la féminité dans ses créations. Légèreté, subtilité, douceur… ou quand le classicisme rejoint l’intemporalité. Et que porter de mieux pour accompagner le plus beau jour d’une vie ?

Grib au Salon du mariage et du Pacs, octobre 2015© Photo : Grib
Votre parcours en quelques mots ?
Je suis parisienne, fille d’artiste plasticienne et de décorateur. Bonne élève jusqu’au lycée, je baigne dans un univers créatif et dans une certaine culture de l’esthétique. Mon parcours d’élève est classique : je passe un bac S puis j’entre à l’université. La création et l’expression ont une place importante pour moi tout au long de mon cheminement : création de bijoux et de vêtements, écriture, dessin , musique, théâtre, danse… Je touche à tout. Et je trouve là, de l’énergie, des ressources, du plaisir. Je tente d’entrer en classe de théâtre au conservatoire et en MANAA aux Arts Appliquées suite au bac. Mais ce sera finalement licence de psycho, licence de sciences de langage, management… Tout au long de mes études et ensuite, je travaille  dans le secteur de l’animation socioculturelle. Et je deviens maman. Là mes « velléité créatives » reprennent leur place, et s’accompagnent de la nécessité de faire avec mes mains, de toucher, de rendre palpable, concret, de faire exister. Je me forme donc à l’enfilage de perles à l’école BJOP. Je dépose ma marque fin 2014 et je deviens auto-entrepreneur. Je continue à me former aujourd’hui avec un premier cours du soir à l’école Boulle via les cours municipaux adultes de la Ville de Paris où je souhaite poursuivre ma formation technique.

 

La naissance d’une passion : le jour où tout a commencé ?
Je crois qu’elle est née avec moi…
Pour la petite histoire : je m’appelle Camille  en référence à Camille Claudel. Alors, sûrement que se croise ici, déjà, avec mon prénom (mixte de surcroît) : une inspiration esthétique et un questionnement social. On peut les voir comme le terreau de mes inspirations d’adolescente et d’adulte. Avec mon prénom, je me retrouve, un pied dans la matière et dans l’art et, un pied dans le politique (au sens noble du terme), avec la question du féminin, celle de l’esthétique, celle de la folie et de leurs places dans la société. Ma passion, c’est croiser les regards, rendre visible et construire, faire avec ses mains. J’aime les personnes, les questions et les belles matières, ce sont elles qui m’inspirent. Et un bijou, qu’est-ce que c’est ? Au delà d’être un bel objet, un objet précieux, c’est quelque chose que l’on s’approprie, qui devient une partie de soi-même, qui nous (re)présente.Il peut faire partie de notre histoire, en dire quelque chose. On voit bien l’importance que peuvent prendre les bijoux de famille au delà de leur valeur pécuniaire. En portant un bijou, on dit quelque chose de soi, de son histoire et de l’époque à laquelle on vit. La parure comme le vêtement cache et révèle à la fois. Elle participe du mystère et de sa résolution.

 

Grib ensemble nacre© Photo : Grib

Votre création rêvée ?
Ma création rêvée… Une seule ?
Pour le féminin, la mode et l’esthétique : Une orgie de petites perles pour un bijou qui habillerait le corps toute en délicatesse, comme un vêtement précieux, fin et élégant qui montre et cache à la fois, qui suggère, qui trouble et qui protège. Pour l’éthique : des bijoux créés à partir de matériaux éthiques et équitables : argent, or, perles, pierres, graines, nouveaux matériaux, nouveaux alliages… issus d’un travail bien rémunéré et sans danger. Pour le challenge créatif, citoyen et entrepreneurial : les deux à la fois !

 

Qu’appréciez-vous particulièrement dans les ventes éphémères ?
Les ventes éphémères sont un espace hors du temps et de la logique consumériste habituelle. Nous  y faisons de belles rencontres entre créateurs et artistes qui  peuvent faire fleurir de nouvelles perspectives. Et nous  y rencontrons nos clients ! Ceux qui découvrent notre travail, ceux qui viennent exprès pour nous ou ceux qui passent par hasard. Et les retours, les échanges sont très agréables. J’aime voir les yeux qui pétillent devant mon stand comme devant des friandises…

 

Grib dos nu nacre© Photo : Grib

Avez-vous déjà participé à un marché de créateurs ou une boutique éphémère ?

J’ai déjà participé à une boutique éphémère pour le contact direct avec les clients… Et pour les raisons citées plus haut, je recommencerai !

Retrouvez les bijoux Grib au Comptoir Ephémère (Paris 19e) jusqu’au 20 mars puis au Monde de Nane (Paris 17e). Boutiques éphémères, ateliers DIY… Connectez-vous sur son site et ses réseaux sociaux pour connaître l’agenda de Grib !

 
Pour découvrir les bijoux Grib… www.grib-bijoux.com | Facebook | Boutique la Manufacture éphémère

Nouveau créateur ?

Ajouter votre présentation

Evénements

« novembre 2017 » loading...
L M M J V S D
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3

Sestian Nature et Senteurs chez Aix’Potentiels

4 février 2017 - 31 mars 2018

Pop Up Store à Paris 20ème

1 octobre - 31 décembre

Planète des Créateurs

2 octobre - 31 décembre

Newsletter

Inscrivez-vous !